F3J Effet de sevrage


20 pilotes de F3J, dont quelques-uns venus d'Allemagne, de France et d'Italie, se sont livrés lors du dernier week-end d'octobre à un combat pour l'honneur dans la région fribourgeoise de Guin.


Le troisième Fribourg's Trophy a été déclaré concours international, l'un des rares cette année dans l'Europe entière. En revanche, au contraire de ses deux prédécesseurs, il ne comptait pas pour la Coupe du Monde et pour le Contest Eurotour.

Il est notoire que la crise Corona a mis un sérieux coup de frein à l'organisation de manifestations dans toutes les catégories. Ainsi, en F3J, aucun concours comptant comme Contest Eurotour n'a eu lieu de toute la saison.

"Il ne faut pas se cacher la tête dans le sable". C'est fort de ce credo que l'organisateur Markus Schneuwly s'est fixé pour but, en dépit de toutes les difficultés, de mettre sur pied un concours. Cela n'a toutefois été possible que grâce à l'aide des membres du Groupement Modèles Réduits de Fribourg GMRF. En raison de toutes les questions demeurées ouvertes en relation avec la pandémie et de la météo défavorable au printemps, le Fribourg's Trophy n'a pu être réalisé qu'en automne - à une période où, naturellement, les thermiques sont plus faibles.

Par bonheur les dieux de la météo ont fait preuve d'une certaine indulgence lors du week-end des 30/31. Le samedi, le départ du concours a été donné à 09:30 précises. Pour la première fois, la distance du treuil à la poulie de renvoi a été réduite à 130 mètres. Le règlement prévoit en effet une distance maximale de 150 mètres. Les zones d'atterrissage ont été positionnées entre les couloirs de départ. Tout cela était certes un peu nouveau pour les pilotes, mais le terrain ne permettait pas d'autre solution. Une légère pluie a en outre augmenté encore la difficulté. Des temps de vol de 10 minutes n'ont été réalisés que lors de très rares manches.
Le dimanche matin a commencé dans le brouillard. Pourtant, peu à peu, le soleil a fait de timides apparitions, réussissant à dessiner un sourire sur les lèvres des pilotes. Après des premières manches avec des temps de vol inférieurs à 8 minutes, des thermiques légers se sont enfin développés. Les qualifications pour le fly-off se sont achevées vers midi. Après 11 manches et un résultat tracé, le 6ème et le 1er rang n'étaient séparés que de 1,1 pourcent - un score serré.

Pour les finales, avec un temps de travail de 15 minutes, tous les compteurs ont été remis à zéro. En raison des faibles thermiques, tous les pilotes ont misé sur la sécurité - aucun d'eux n'a tenté un départ court. A l'issue d'un fly-off empreint de suspense, Dominique Wettstein a passé l'épaule. Derrière lui, Thomas Kuebler et Roland Kurtz se sont hissés sur les places d'honneur.

Lors de la remise des prix, la Conseillère communale de Guin Marianne Dietrich, responsable du dicastère sport, a adressé quelques paroles  au public et aux pilotes. Le Fribourg's Trophy a été pour elle une manifestation très instructive. "On peut aussi appeler cela de la formation continue,  car je n'étais pas consciente du fait que l'aéromodélisme est possible sans perturber l'environnement", a-t-elle dit.

Après cette manifestation réussie agrémentée d'une excellente ambiance entre les pilotes et les aides, il est déjà décidé que le 4ème Fribourg's Trophy aura lieu l'année prochaine au même endroit, cette fois de nouveau comme concours comptant pour la Coupe du Monde et l'Euro-Contest. La date a été fixée aux 21/22 mai 2022.

Christian Hunkeler
Traduction:  Jean Thévenaz    

Fotos: Fribourg's Trophy 2021



Toutes les news

Année  
Alain Schad nominé pour les Säuliämtler "Sports Awards" du district "Säuliamt"

dimanche 9 janvier 2022


Le double champion Suisse junior F5J, Alain Schad, est nominé pour les "Sports Awards du Säuliamt" 2022.