Merci, Max Schilt


Max a été président pendant de nombreuses années de la CT (Commission technique) F4 Scale. L’Assemblée des délégués 2018 a pris congé de lui.


Max Schilt a grandi à Zollbrück dans l’Emmental vallonné, y accomplissant avec succès un apprentissage de mécanicien. Cette formation l'a marqué et a jeté les bases de son activité dans l’aéromodélisme. Vers la fin des années septante, la famille Schilt a déménagé à Hofstetten près de Brienz. L’intérêt pour l’aviation existait déjà alors et c’est ainsi que le jeune père de famille trouva un emploi sur l’aérodrome militaire d’Unterbach/Meiringen. À cette époque, un énorme changement intervint dans les avions et leur armement. Max le vécut de tout près, étant responsable de l’armement des différents types d’avions de l’Armée suisse. Lorsque les Forces aériennes firent l’acquisition de drones et qu’il fallait également les piloter, Max se fit former comme pilote de drones grâce à ses connaissances acquises dans l’aéromodélisme. Il exerce cette activité aujourd’hui encore.

Comme déjà évoqué, Max est un constructeur et pilote de modèles réduits actif depuis de nombreuses années. La construction de modèles donne la possibilité d’essayer quelque chose de nouveau et ainsi de satisfaire sa propre curiosité, de réaliser de propres idées et de trouver des solutions innovantes. Max en a fait ample utilisation. Lorsque les premiers moteurs à quatre temps vinrent sur le marché, ils furent très bientôt montés dans les modèles venant de Hofstetten. Max n’en resta pas là. Il construisit également avec succès ses propres moteurs à un ou plusieurs cylindres grâce à sa formation de mécanicien. L’une des premières fraiseuses CNC fut acquise pour l’usinage des moteurs, mais celle-ci était encore énormément faillible. Afin de réaliser des modèles également légers, il fit très tôt appel à la colle instantanée à la place de celle usuelle à bois.

La combinaison de la construction et du vol amena Max au modélisme Scale, qu’il pratique aussi avec beaucoup de succès. La participation à des championnats du monde et d’Europe avec de très bons classements a confirmé son engagement dans cette discipline. Max s’est aussi engagé d’une autre manière dans la scène Scale. En 2013, les Jet World Masters ont été organisés en Suisse sur son initiative. Cette année, il est de nouveau l’initiateur des Championnats du monde Scale à Meiringen. Comme évoqué plus haut, Max a présidé avec un grand succès la CT F4 Scale durant de nombreuses années.

Il est un membre apprécié au sein du Groupe d’aéromodélisme d’Interlaken. Ses connaissances étendues et sa serviabilité sont de manière générale très appréciées. Ses modèles doivent toujours être très bien motorisés, jusqu’à la limite du possible, voire au-delà. Un Hotliner, par exemple, conçu pour trois cellules Li-Po, fut équipé de six cellules. Résultat: un vroummm bruyant lors du passage à pleins gaz dans les airs, une douce pluie de balsa provenant des ailes et un fuselage s’enfonçant un peu plus loin dans le pré.

Cher Max, au nom du Ressort Sport et du Comité de la FSAM je te remercie bien chaleureusement pour ton engagement poussé en faveur de l’aéromodélisme.

Peter Georgi

Chef du Ressort Sport FSAM

 



Toutes les news

Année  


Reglementsänderungen 2019 für die Segelflugklassen F3J und F3F


samedi 12 janvier 2019
Für die beliebten Segelflugkategorien F3J (Hochstart) und F3F (Hangracing) hat die Fachkommission F3 Segelflug die neuen FAI Reglemente auf Deutsch übersetzt. Finde hier die relevanten Änderungen.