Techniques du modélisme


Planaphore_skizze_01

La construction de modèles réduits volants est un passe-temps devenu populaire déjà au début du 20ème siècle. Le premier livre de Biegenwald, « Flugmodellbau », a été publié en 1913. Le mode de propulsion recommandé était l’élastique et l’on citait déjà l’utilisation possible de moteurs à air comprimé, à CO2 et à combustion. Alphonse Pénaud (1850-1880) était un français, technicien de l’aéronautique. Par ses travaux, il a apporté une meilleures connaissance de la technique de vol. Il a inventé le moteur à élastique, encore utilisé aujourd’hui en aéromodélisme sportif. Le vrai début du vol libre remonte à 1871, quand son modèle « Planophore », mû par un moteur à élastique de 5g, parcourut en 13 secondes une distance de 60m. L’envergure était de 480mm, la corde mesurait 110mm, la longueur était de 500mm et l’ensemble pesait 16 grammes. L’hélice tournait à 250 t/min. Son modèle, avec des caractéristiques aérodynamiques, possédait, en plus de l’aile, un aileron de stabilisation appelé « gouvernail Pénaud », qu’on appelle maintenant empennage. Aujourd’hui, on rencontre ce modèle pour le vol en salle.

Le moteur électrique est considéré à l’époque comme inadapté à l’aéromodélisme. Sur d’anciennes photos des années 20 du siècle dernier,  on découvre des modèles réduits d’hydravions en vol libre, souvent avec des moteurs à élastique.

Les matériaux de construction étaient principalement de toute sortes de bois. Contreplaqué, minces bandes de pin, et papier pour la tension des ailes. Plus tard, ce sera au tour du balsa, léger et facile à travailler, mais rigide. De nos jours ce sont des matériaux comme la fibre de verre et les formes en mousse qui sont utilisés, et des feuilles de plastique pour les surfaces et les finitions.

Les moteurs à combustion ont déjà été introduits dans les années 1930, à cette époque il y avait par exemple le moteur Kratmo. Les premiers essais de téléguidage radio ont été menés dans la 2ème moitié des années 1930. A partir des années 1950 au eu lieu la propagation des télécommandes, d’abord ressemblant à de volumineux, lourds et massifs appareils à tubes, qui avaient besoin de grandes batteries malpratiques, puis passant aux transistors, profitant de la production industrielle. Ce n’est qu’à partir du milieu des années 1960 que les commandes proportionnelles ont été introduites, grâce auxquelles les dérives suivaient avec précision les mouvements imprimés aux manches de la télécommande, donnant des vols de type maquette, précis et sûrs, rendant l’aéromodélisme vraiment populaire et le répandant dans la société.

Les principales étapes de l’aéromodélisme (résumé) :

1848: John Stringfellow construit un modèle réduit de vol libre, "Triplane", qu’il lança depuis une rampe
1857: Après des essais de modèles, les frères français du Temple de la Croix obtiennent une patente sur un modèle à moteur
1871: le français Alphonse Pénaud construit son Planaphore, un modèle à vol libre avec un entraînement par un moteur à élastique
1875: l’anglais Thomas Moy tente un vol d’essai avec un modèle pourvu d’un moteur à vapeur et une envergure de 4m
1877: premier vol d’un modèle d’hélicoptère à vapeur par Enrico Forlanini
1879: le français Victor Tatin construit un modèle à moteur à hélice et moteur à pression, qui décolle depuis le sol
....
2003: le modèle TAM (Trans-Atlantik-Modell 5) de Maynard Hill fait une traversée sans escale de l’Atlantique Nord

 

La liste de tous les événements historiques se trouve ici