Jeunesse


Bild 156Avec la promotion de jeunes talents, vous pouvez mettre en oeuvre la stratégie pour la promotion de jeunes talents et de nouvelles recrues dans les principes de la FSAM grâce aux trois paramètres suivants:

- Le développement des offres concrètes pour la promotion des jeunes talents par et au travers des associations régionales et les groupes d'aéronefs de la FSAM

- Le développement des offres et des mesures visant à promouvoir la construction de modèles réduits dans les écoles

- Le développement de mesures d'incitation des jeunes pour l'aéromodélisme et ses activités manuelles, comme un passe-temps constructif et pédagogique.

Pour l'achat du premier modèle et de ses accessoires, faites-vous conseiller dans tous les cas par un magasin de modélisme averti ! Les associations de votre région vous donneront volontiers des adresses de magasins. Elles vous indiqueront aussi volontiers des adresses d'écoles de aéromodélisme, dirigées de manière professionnelle, ainsi que les formateurs de jeunes talents dans les clubs respectifs.

Les nouveaux venus, jeunes et adultes, trouveront certainement le soutien optimal dans un groupement d'aéromodélisme. On peut trouver facilement des adresses dans votre région ainsi que les places de vol grâce au moteur de recherche. En général, on devient d'abord un membre invité durant la première année, et ensuite on obtient le statut de membre à part entière.

Le plus simple serait de se présenter auprès d'une place de vol, de discuter avec les pilotes présents et expliquer le but de la visite. Ou d'appeler le président de l'association régionale pour un premier contact qui n'engage à rien, pour voir ce qu'il convient de faire par la suite.

 

La suite de la carrière d'aéromodéliste

Dès que la maîtrise du modèle de début est jugée sûre, nous conseillons ce qui suit :

 

Vol à voile :

1 Début avec un modèle universel pas trop difficile, piloté sur tous les axes (par exemple un planeur à motorisation électrique), d'environ 3m d'envergure. But : passage au remorquage.

2 un modèle plus puissant, piloté sur tous les axes, env. 3m d'envergure. Passage à la voltige ou aux catégories de concours.

3 lorsque les modèles ci-dessus sont maîtrisés, passage aux grands planeurs.

 

vol à moteur :

1 début avec un modèle d'entraînement à aile haute, piloté sur tous les axes. Grâce à cela il permet de faire de la voltige, mais il possède toujours une grande propriété autostable.

2 Passage à un modèle d'entraînement à aile basse, piloté sur tous les axes. Grâce à sa plus grande agilité, il permet de travailler avec plus de précision les figures de voltige.

3 modèle de moins de 2m, avec des fonctions supplémentaires, comme train rentrant, volets, etc

4 lorsque les modèles ci-dessus sont maîtrisés : passage aux gros modèles.

 

hélicoptère :

1 idéalement, avoir de l'expérience avec des planeurs ou des avions qui sont pilotés sur tous les axes

2 ensuite seulement, (si le début ne se fait pas via une école de pilotage), passage à un modèle d'hélicoptère de début. Dans tous les cas, faites-vous conseiller par un magasin avisé.

3 lorsque le modèle de début est maîtrisé, passage à des modèles plus complexes, capables de voltige.

 

Simulateurs de vol : astuce

On trouve dans le commerce de détail, un large éventail de simulateurs, excellents et très réalistes, pour l'entraînement de l'aéromodélisme sur un ordinateur. On peut améliorer ses compétences de pilotage même par mauvais temps, sans risque de casse. Certains logiciels permettent même de s'entraîner à la voltige, sans risque.